deuil séparation famille recomposee

Recomposition familiale : le nécessaire deuil de la séparation…

Pascal ANGER est médiateur familial et psychothérapeute familial et de couple. Il a suivi une formation universitaire en psychologie et en sciences de l'éducation.

La recomposition familiale est une étape importante pour tous les parents séparés, une étape de transition qui fait apparaître des difficultés et qui impliquent des transformations. Cette période agitée demande de l’ouverture, de l’acceptation et comporte un stress important. Il est donc nécessaire pour les ex-conjoints de faire le deuil de l’union précédente.

De l’éclatement de la famille à la réorganisation d’un nouveau système familial

On passe de l’éclatement familial à la réorganisation d’un système autour de deux personnes qui se séparent.

Or ces deux personnes ne vivent pas le divorce de la même façon et n’ont pas la même lecture de la séparation. Elles ont même des perspectives différentes et parfois divergentes, mais une réorganisation est nécessaire.

Comment accepter et faire accepter ce changement à l’autre ?

Les confrontations peuvent être vécues comme des efforts pour sortir de l’impasse et concilier les besoins individuels, conjugaux et familiaux. Mais il arrive parfois que cela génère au passage certaines incompréhensions voire de la souffrance.

Le deuil prend une forme différente suivant l’implication de chacun dans le scénario de séparation.
Différence en fonction de la façon dont le couple se quitte: qui prend (et accepte) la responsabilité de quoi ?
Est-ce vécu comme un échec ? Comme une trahison ? Comme une usure ? Est-ce un sentiment partagé ?
Les réponses données à ces différentes questions permettront de rebondir avec plus ou moins de succès ou plus ou moins rapidement.

Celui qui s’en va croit souvent qu’il enfreint une règle alors que celui qui est abandonné le vit comme une violence et ne ressent pas de légitimité à la plainte de l’autre.

Chacun a besoin d’être reconnu dans ses attentes et dans sa souffrance

Chacun a ainsi besoin d’être reconnu dans ses attentes et dans sa souffrance pour pouvoir dépasser la pression qui entoure la séparation.

Pacifier le conflit et réorganiser la parentalité sur deux lieux n’est pas toujours facile. Et pour cause, reconnaître les sentiments de chacun et gommer la dissymétrie qui fait jour au moment de la séparation non plus.

Faire son deuil pour le bien de ses enfants

Enfin le deuil est nécessaire pour le bien-être de ses enfants.

Se résoudre à ne pas être tout pour ses enfants, admettre que l’autre parent (et le cas échéant le nouveau conjoint) puissent aussi avoir un rôle à jouer auprès d’eux…

Y parvenir nécessite souvent un long cheminement. Néanmoins il est toujours possible de se mettre autour d’une table avec un tiers neutre (un médiateur familial ou un psychothérapeute spécialisé).

On peut aussi dans un premier temps décider de se faire aider seul pour y voir plus clair dans son histoire et se sentir mieux armé pour aborder l' »Après »…

Articles recommandés

Famille recomposée : la place du beau-père ou de la belle-mère

29 juillet 2020

Vous venez de retrouver l’amour et l’avez annoncé à vos enfants ? Vous refondez un foyer (et donc une famille recomposée) […]

Lire l'article

Divorce : Tourner la page en 7 étapes après le choc

29 juillet 2020

Vous venez de divorcer et la plaie de votre rupture ne parvient pas à se refermer ? Découvrez pourquoi et comment […]

Lire l'article

Famille recomposée : quelques règles pour se donner les moyens d’y arriver

29 juillet 2020

Plus de 10% des familles en France sont dites recomposées. Ce nouveau modèle familial a évidemment posé de nouvelles questions […]

Lire l'article