la méthode konmari

Désencombrer la maison avec la méthode KonMari

Publié par L'Equipe Share(d)

Connaissez-vous la méthode KonMari, pour ranger, ou plutôt désencombrer votre maison ? Depuis quelques années, les préceptes de sa fondatrice japonaise Marie Kondo, ont envahi le monde, la télévision, Internet, Netflix et les réseaux sociaux, déclinés aussi dans des livres et des magazines. Selon elle, la vie est plus belle après avoir fait du tri, car ranger sa maison, ça change la vie ! Plus qu’un simple guide de rangement, la méthode KonMari est une philosophie. Quelle est cette méthode ? Comment la mettre en œuvre en famille ?

Objectif de la méthode KonMari : un désencombrement radical

Quand on cherche à faire du rangement, on se pose généralement une question classique : « ai-je utilisé ce produit récemment ? ». Lorsque la réponse est « non », on s’en débarrasse plus facilement. Marie Kondo, elle, remplace cette question par : « Ce produit suscite-t-il de la joie ? » Car selon la fondatrice, nous sommes entourés par un grand nombre d’objets et d’affaires que nous n’utilisons pas, qui ne conviennent pas à notre mode de vie ou à notre espace intérieur. Vêtements, cadeaux, ustensiles, quels sont les objets qui nous procurent vraiment de la joie quand nous les voyons ou quand nous les utilisons ?

Pour éviter les hésitations au moment fatidique (je garde ? je ne garde pas ?), la méthode KonMari propose de ne pas faire du tri pièce par pièce, mais plutôt de trier par catégorie, en rassemblant au même endroit tous les objets d’une même famille. Pile de vêtements d’un côté (y compris manteaux, sous-vêtements, etc.), produits de cuisine d’un autre (vaisselles, ustensiles, etc.), babioles, bibelots et déco dans un autre coin, etc. On prend mieux conscience du volume. Vient ensuite le moment de ranger chaque chose à sa place, en passant d’abord le « test joie et utilité ». Si l’étincelle de joie n’est pas là, ou plus là, il est temps de jeter l’objet (ou donner/recycler) sans oublier de lui dire « merci » pour les services rendus.

La méthode KonMari se veut radicale, car finalement, l’intérêt de désencombrer sa maison, c’est de désencombrer sa vie ! Mettre de l’ordre dans son espace de vie, se départir de biens matériels nous rendrait plus heureux. Ranger ses affaires pour ranger son esprit. Alors, convaincu.e ?

Tri, désencombrement et délivrance immédiate grâce à la méthode KonMari

La méthode KonMari invite à se lancer dans le tri et le rangement sans attendre. Mais restons réaliste : désencombrer un espace de vie familial est un travail de longue haleine. Alors quand l’envie est là, ne tardez pas. Passez à l’action sans craindre le changement ni repousser le moment en espérant une accalmie passagère dans votre agenda de parent débordé ! Prévoyez des stocks de sacs poubelle qui doivent disparaître de la maison aussitôt remplis. En revanche, si vous (re)découvrez des boîtes, coffrets, écrins, toutes tailles confondues, ils pourront vous être utiles au moment de repenser vos rangements. 

Si vous avez envie de désencombrer toute la maison, du sol au plafond, il vaut mieux impliquer toute la famille pour implanter le concept durablement. Qui va se transformer en Marie Kondo du rangement ? Quand les enfants reçoivent par exemple un nouveau jouet ou un nouveau vêtement, ils devront s’assurer qu’il y a la place pour le ranger, qu’ils en sont vraiment contents et satisfaits. Ainsi, ils conservent et utilisent uniquement ce qu’ils aiment. Ça n’empêchera pas le bazar dans leur chambre, mais ça facilitera le rangement (et le ménage).

Organisation familiale plus zen grâce à la méthode KonMari

Vous avez sûrement déjà essayé plusieurs fois de réorganiser le rangement de la maison… mais le désordre revient vite. Comment l’éviter ? Pour cela, Marie Kondo recommande de « saluer » sa maison lorsque l’on y rentre, pour lui insuffler une âme et donner vie aux objets qu’elle contient. Cette perspective incite à « respecter » son environnement. Cela nous encourage à vouloir le garder ordonné. On en revient au postulat de départ : un espace de vie désencombré pour un esprit apaisé.

Autre avantage : le rangement à la japonaise facilite le ménage. Dans un espace désencombré, il est plus facile et plus rapide de passer l’aspirateur, de nettoyer les placards ou encore de dénicher la poussière. 

Anna, 39 ans, maman de 2 enfants, a adopté la méthode KonMari depuis un an. De la cuisine à la salle de bain en passant par les chambres – y compris les armoires des enfants, elle reconnaît qu’il a fallu du temps pour tout mettre en place, mais les effets sont durables. « La méthode de pliage à la verticale a développé l’autonomie de mes garçons (7 et 11 ans), ils trouvent seuls leurs affaires pour s’habiller et rangent eux-mêmes leurs vêtements au bon endroit. »  Si la manie de l’organisation n’a pas encore atteint les deux garçons, la méthode a le mérite de résister aux tempêtes de jeux des enfants, et de laisser les chambres organisées bien plus longtemps qu’avant.

Consommation consciente et raisonnée

Avant de se lancer, Marie Kondo rappelle un principe simple : s’engager à entreprendre le projet de désencombrement jusqu’à la fin. Pas question de se limiter aux armoires. La méthode KonMari recommande l’ordre suivant : vêtements, livres, papiers, outils, accessoires, ustensiles, objets de décoration, les « komono » (tous les petits objets divers et variés dont on ne sait pas quoi faire) puis enfin, les objets de valeur et sentimentaux. Et à la fin, le bilan est parfois lourd. Au moment même du processus de rangement, on jette des montagnes de vêtements non portés, de la vieille vaisselle éméchée, d’innombrables babioles électroniques hors d’âge, etc. Pas très écologique, sauf si vous parvenez à tout recycler. Mais sur le long terme, une fois la méthode adoptée et ancrée dans la famille, elle permet tout de même de diminuer sa consommation. Il parait d’ailleurs que le mode de vie minimaliste, c’est bon pour la planète. Finalement, la méthode KonMari nous apprend à vivre mieux et en paix avec ce que l’on possède. A vous maintenant d’arriver à dire « non » à votre cher papa qui voudrait vous refourguer sa caisse entière de livres anciens !

Articles recommandés

Quel est l’âge minimum d’un enfant en garde alternée ?

13 mai 2022

La part d’enfants vivant en résidence alternée chez leurs parents séparés reste minoritaire en France mais continue de progresser chaque année. Selon l’âge des enfants, leur proportion est variable. Quel est l’âge pour la garde alternée ? Que dit la loi ?

Lire l'article

Entrepreneuriat et équilibre familial : mission impossible ?

11 mai 2022

Concilier vie privée et vie professionnelle est un défi pour de nombreux parents. Mais est-ce une mission impossible pour les entrepreneur.e.s en particulier ? Chef d’entreprise, dirigeant, auto-entrepreneur.e, comment concilier ces deux réalités ? Voici quelques conseils pour préserver son équilibre.

Lire l'article

La parentalité positive : origines, avantages, déviances

04 mai 2022

Livres, blogs, formations et conférences, depuis quelques années, on entend beaucoup parler de parentalité positive, d’éducation bienveillante, ou encore de communication non-violente. D’où vient la parentalité positive ? Quels sont ses avantages et ses limites ?

Lire l'article

Je cherche un sujet :

Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les dernières actus de Share(d) spécialement conçues pour les parents !

Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les dernières actus de Share(d) spécialement conçues pour les parents !

Retrouvez nos communautés de parents sur vos réseaux sociaux